Mes deux trouvailles de brunch so healthy à Paris

Brunch Dépôt légal Paris

Le brunch dominical… Dans nos nids d’amour, à l’hôtel ou au restau, entre potes, en famille, en amoureux ou même seul, reconnaissons qu’il est dur de s’en passer ! C’est l’occasion de prendre son temps et de roucouler en douceur, parce que quand même… le dimanche, c’est fait pour ça !

Les deux trouvailles dont je vous parle sont toute récentes dans notre belle capitale. L’une a à peine 9 mois, l’autre peut être tout juste quatre semaines. Vous l’imaginez bien, les deux m’ont totalement convaincu.

Brunch n°1 : Le Dépôt Légal

Numéro 1 car le Dépôt Légal c’est mon coup de cœur de cet été. Je vous en parlais sur Instagram, ce petit établissement tout proche du Théâtre du Palais Royal est devenu ma nouvelle cantine parisienne. Chaque moment de la journée à son propre menu. Le petit déjeuner, le déjeuner, le brunch le dimanche, le goûter, l’apéritif et le diner. Et c’est à tomber par terre.

Tout est hyper bon, bien présenté et original. Pensé par le maître de la pâtisserie Christophe Adam, à qui l’on doit le succès de l’éclair de génie, les saveurs comme les couleurs se marient à la perfection. Les prix sont vraiment exceptionnellement doux pour un restaurant de ce genre.

29€ pour le brunch que l’on ne peut finir… Ils ont l’habitude d’ailleurs, car chacun repart repu, son doggy bag à la main contenant l’éclair de son cœur (le choix est large) pour prolonger la gourmandise jusqu’au goûter.

Les + : les jus fraichement pressés, celui à la pomme verte est juste incroyable, le granola-petit suisse-fruits-miel…… miam !

Foncez, c’est ici 🙂

Brunch Dépôt légal Paris Brunch Dépôt légal Paris Brunch Dépôt légal Paris

Brunch n°2 : La Guinguette d’Angèle à l’Alcazar

C’est THE brunch sans gluten et sans lactose par excellence ! La Guinguette d’Angèle investit tous les dimanches l’Alcazar, un havre de paix luxuriant au cœur du 6ème. Le principe est simple, pour 41€ vous profitez à volonté des boissons chaudes, jus et douceurs maisons. Granola, fruits, matcha latte, café, jus detox verts, thés, spiruline, purée d’amande, pains et tartines sans gluten, beurre de coco, açaï bowl et j’en passe… L’on vous sert en plus à table des salades super gouteuses, des bols de coco et graines de chias et vous choisissez parmi 3 plats vegan à la carte.

Un brunch pantagruélique, délicieux et tellement healthy ! Le service est irréprochable, on vous explique d’ailleurs les bienfaits de tel ou tel aliment et comment les consommer. On découvre de nouvelles saveurs étonnantes et très bonnes.

Les + : un 100% sans gluten free et lactose free dans un lieu sublime.

Bref, une adresse à ne pas manquer. C’est ici !

Love

C.

Brunch Alcazar Guinguette d'Angèle Brunch Alcazar Guinguette d'Angèle Brunch Alcazar Guinguette d'Angèle Brunch Alcazar Guinguette d'Angèle

Continue Reading

Le Ginger, une découverte aux notes Thaïlandaises

Ginger restaurant Paris

Le Point, France Info, Le Parisien… Tous s’accordent à dire que la France entière est touchée par une vague de canicule. Un mot qui, très bizarrement je vous l’accorde, provient de l’étymologie « canicula » ou « petite chienne » (oui oui c’est curieux). Nous avons chaud, extrêmement chaud même. Nous envions tous ceux qui ont la chance de bénéficier de piscines chez eux ou d’air conditionné top niveau !

Si les journées sont dures, on apprécie d’autant plus la climatisation x1000 des bureaux que l’on accueille comme le Messie, les rosés très très frais qui ne le restent pas longtemps ou les douches glaciales.

Les déjeuners en terrasse que l’on a désiré toute l’année ? Même pas en rêve.

Alors aujourd’hui, je vous parle d’un Oasis de fraîcheur, un restaurant dans une petite rue du 8ème arrondissement de Paris que j’ai découvert lors d’un déjeuner entre copines (bien averties) et qui vaut vraiment le détour.

Il s’agit du Ginger. Situé au 11 rue de la Trémoille, le restaurant vous promet un voyage initiatique en Thailande autour de mets aussi parfaitement bons en bouche que bien servis. L’ambiance est lounge, les chaises ou canapés confortables. On a le sentiment d’être chez soi, et contrairement à certains établissements parisiens, ici on prend le temps. Le temps de déguster et de papoter. La clientèle est essentiellement composée d’habitués et de copines qui se retrouvent. Jeux de miroirs, tête de tigre géante dans le fond de la salle, ambiance feutrée et tables en marbre vert absolument sublimes de finesse, décor végétal… tout semble encourager au bien-être.

Dans l’assiette, nous choisissons toutes des plats différents. Pimentés pour certaines, légèrement relevés pour d’autres. Les poissons comme les viandes sont un régal. Les accompagnements sont incroyables, mais attention, il est bien difficile de finir. Car à l’inverse de ce que l’on pourrait penser, les plats sont copieux au Ginger.

Le service est irréprochable et prévenant, à l’affut du moindre besoin. La note finale n’est pas donnée il est vrai, mais n’est-ce pas le prix à payer pour atteindre la perfection ?

Énorme plus : en cette période de forte chaleur, la climatisation intérieure est juste un bijou.

Le Ginger, certainement encore, mais la prochaine fois, à la lumière des bougies du soir, dans un cadre plus intimiste…

Love

C.

Ginger restaurant Paris

Ginger restaurant Paris

Ginger restaurant Paris

Ginger restaurant Paris

 

 

 

Continue Reading

Confidences d’une ancienne accro au gluten, convertie au gluten free !

Le gluten free, tout le monde en parle ! Une mode, une lubie, un commerce lucratif incontestable ou véritable mode de vie sain ? On ne sait plus où donner de la tête, qui ou quoi croire. Que manger, quoi rayer de son alimentation ? Le sujet est vaste et beaucoup de questions restent sans réponse. Je ne détiens pas la vérité, mais je crois que la clé d’une alimentation saine, équilibrée et bonne pour notre organisme est de connaître son corps, ses besoins et de s’écouter sans tomber dans l’excès et l’obsession.

Retour sur mon changement de vie… modéré !

Il faut commencer par le début et savoir que je faisais partie de celles et ceux que je qualifierais de « gluten-freephobe ». J’exagère un peu, mais il est vrai que les accros de la tendance Gluten Free, et les articles pullulant sur le sujet m’irritaient quelque peu. Et puis, j’ai lu un peu plus d’articles sur le sujet, regardé quelques vidéos, écouté des interviews de spécialistes, sans grande conviction non plus. Personne ne serait capable, ô non personne, de m’ôter le pain de la bouche ! Mais tout cela à nourri mon inconscient petit à petit…

Dans notre quotidien, le pain, la farine, le gluten sont partout. Personnellement, l’odeur des pâtisseries et boulangeries me rend dingue. Les apéros planches charcuteries/fromages/pain/pain/pain sont omniprésents dans le paysage de mes soirées et afterwork. Le pain – beurre demi sel de barate au restau me nargue en permanence.. Les pâtes ! Les gâteaux ! Les financiers (ma grande passion !) Les toasts ! Les crêpes ! LE GLUTEN EST PARTOUT.

Mais le gluten n’est pas mon ami !

Il y a plusieurs mois de cela, je me suis rendue compte que certains repas qui ne m’avaient pourtant pas semblé si lourds, comme le petit dej/tartines que je me permettais de temps en temps, ou encore juste un morceau de bon pain complet aux céréales en guise de goûter, devenaient insupportables à digérer. Maux de ventre pendant des heures. Ventre gonflé. Humeur un peu vacillante. Bref, pourquoi s’infliger ça ?! Je me suis donc posé LA question fatidique : serais-je intolérante au gluten ? La réponse est OUI.

Car le gluten c’est quoi finalement ?

C’est cette protéine présente dans les céréales qui se transforme en anticorps qui eux-mêmes provoquent une inflammation de votre petit intestin lors de la digestion et dont les conséquences ne sont vraiment, mais vraiment pas chouettes : Prise de poids ++, fatigue, douleurs intestinales (ballonnements), moral en berne, perte d’énergie etc. etc.

Pour faire simple : arrêt du gluten = arrêt des anticorps = meilleure digestion = sensation de revivre !

Comment je m’en suis-je rendue compte ?

Tout simplement en semaines de test. En ne consommant plus du tout de gluten et en constatant les bénéfices hyper positifs sur mon organisme et celui de personnes de mon entourage que j’avais encouragé à faire de même. Puis un jour, pour voir, hop une journée de gluten. Et c’était reparti pour les maux de ventre. Alors on comprend que l’on est intolérant, et on décide d’agir, pour soi.

Il existe un autre moyen aussi super efficace et beaucoup plus rapide, mais que je n’ai pas souhaité faire car j’ai peur de me trouver des intolérances à tout un tas d’autres choses, c’est le TEST IMUPRO, une prise de sang, quelques centaines d’euros (ce n’est pas donné !) et 15 jours plus tard, vous avez le résultat : une belle liste de vos intolérances…

Quelles sont les solutions pour continuer à fréquenter le monde des gluten addict ?

Mon constat perso est le suivant :

  • Je ne veux pas me couper du monde et de ma vie sociale.
  • Je ne veux pas aller dans des restaus qui ne servent plus que du sans gluten.
  • Je ne veux pas m’entourer de copines qui ne mangent que du sans gluten et passent leur temps à ne parler que de ce sujet.
  • Je ne veux pas arrêter le pain/beurre demi-sel toute ma vie.

Mais je veux me faire du bien, et trouver un maximum d’alternatives au gluten sans que cela devienne un casse-tête, et il y en a.

Alors c’est simple, au restaurant, je fais attention de choisir des plats sans gluten et ce n’est vraiment pas si compliqué. Chez moi, le pain n’existe plus et a été remplacé par les seules tartines hyper bonnes qui se marient avec tout : le pain des fleurs !  En magasin bio, c’est moins de 3 euros pour une boite qui dure 2 semaines et c’est trop trop bon. Pour les crêpes : on les cuisine à la farine sarrasin ou à la farine de châtaigne (succulent !). Pour les accompagnements, on bannit la semoule, les pâtes et on les remplace par le riz, le quinoa, la polenta et les légumes !

——> Et s’il y a des écarts, c’est loin d’être grave !

J’ai entendu un jour dans une interview que ‘mieux vaut 238 jours sans gluten, que 365 avec.’ Tellement vrai !

Avant de vous laisser, je vous livre quelques-unes de mes adresses incontournables 100% régal gluten free à Paris :

Pour le petit dej : Marlette qui propose aussi des préparation de gâteaux, madeleines and co gluten free (super bon plan !) ou encore Season avec ses toasts avocado au pain sans gluten pour 1€ de +. N’oublions pas le brunch dominical de l’Alcazar made by la Guinguette d’Angèle.

Pour le dej : les adresses les plus tendances du moment sont le Café Pinson, No Glu ou encore la Guinguette d’Angèle.

Pour le goûter : les gaufres du corner Yummy & Guiltfree, 3 rue du temple et qui a ouvert un corner depuis quelques mois à la Gare de Lyon.

Pour le diner : un des bijoux du Big Mamma Group, le Big Love Caffe et ses pizzas sans gluten.

Love

C.

les gaufres du corner Yummy & Guiltfree

no glu restaurant parisien gluten free

pizza gluten free big love caffe

mode de vie gluten free pain des fleurs

mode de vie gluten free muesli chocolat chataigne

Continue Reading

Bellota-Bellota, le temple parisien du jambon ibérique

Les goûts s’affinent avec le temps… et s’il y a encore quelques années il m’était impossible de manger du jambon cru, j’ai appris à l’apprécier en visant dès le départ le haut du panier avec le must du jambon ibérique, j’ai nommé : le Bellota.

C’est lors de l’une de mes dernières escapades en Espagne que j’ai succombé pour le goût de ces fines tranches rouges et blanches. Fondant, et gras par voie de conséquence, il excite les papilles et s’accompagne inévitablement d’un bon vin espagnol aux accents fruités.

Pas question d’attendre de remettre un pied en terre espagnole pour goûter à nouveau cette petite merveille. C’est alors que j’ai alors découvert Bellota-Bellota, un concept de restaurant et épicerie fine autour du jambon éponyme.

On apprend l’histoire et la traçabilité de l’animal au ‘produit final’. Celui-ci est soigné tel un roi, contrairement aux vulgaires jambons de supermarchés sous vide qui sont traités dans des conditions épouvantables. La bête se nourrit de plus de 800kg de glands (gland dont la traduction espagnole n’est autre que « bellota » et qui lui inspirera son nom). Il est ensuite affiné pendant plus de 5 ans avant d’être transformé… et là coup de grâce : en « pétales de jambon ».          N’a-t-on jamais rien entendu de plus poétique ?!

Lorsque l’on entre chez Bellota-Bellota l’odeur des jambons est saisissante. La faim monte et l’on ne sait trop que commander à la carte car tout donne envie.

Je choisis une assiette de deux Bellota d’affinages différents. Tous deux excellents. Puis un plat du type cassolette parsemé de chorizo pour l’un et petits dés de bellota pour l’autre.

L’addition est un peu élevée, mais on fait le choix d’un produit de luxe de qualité, alors la question ne se pose pas une seconde.

♥ Le déjeuner était aussi savoureux qu’agréable à l’intérieur de cette petite taverne intimiste… d’autant plus que les serveurs sont à l’écoute et super attentifs.

Je trouve que le concept mériterait d’être exporté à d’autres grandes villes françaises. Pour le moment, il s’ajoute à la liste des petites pepites parisiennes…vous les trouverez dans le 7ème. 🙂

Love

C.

Continue Reading

La Marmite des potes à la Marmite de Martine

Vous connaissez ce concept extra d’investir les cuisines du restaurant d’un de vos potes, d’élaborer un menu pensé pendant plusieurs jours, de le réaliser de vos petites mains et d’offrir à vos amis et convives un menu entrée, plat, dessert pour une toute petite somme symbolique ?

Concept phare du Bus Palladium, la ‘Popote des Potes’ tend à se développer dans la capitale pour notre plus grand plaisir.

Et c’est sous le nom de « la Marmite des potes » qu’hier soir, dans le joli (que dis-je…! hyper joli!) restaurant de Nico et Quentin, situé au cœur de la bouillonnante place Monge dans le 5ème, ma belle Amina et son compagnon Alex nous ont régalé avec un menu bourré d’exotisme aux saveurs Thaïlandaises.

Ambiance copinage dans une atmosphère intimiste offerte par ce restaurant de quartier qui a ouvert ses portes tout récemment.

Le repas est efficace, bien pensé et si joliment présenté. Les goûts généreux et la carte des vins choisie avec brio.

Une véritable chance de pouvoir se retrouver ici, de découvrir des amis d’amis d’amis. Et un prétexte de plus pour se retrouver autour d’un bon repas.

L’art de la table et la convivialité ne sont-ils pas ce en quoi la France excelle le mieux ?

Bravo pour cette première édition très réussie. Nos papilles s’en souviendront longtemps. Quant à la Marmite de Martine, il entre dans ma liste des restaus totalement adoptés-nouveaux QG.

Love

C.

 

Continue Reading