Exposition ‘de Zurbaràn à Rothko’ au Musée Jacquemart-André

C’est sans doute dans l’un des plus beaux hôtels particuliers parisiens, aujourd’hui le Musée Jacquemart-André, que s’invite l’exposition de l’une des plus grandes collectionneuses d’art du 21ème siècle.

Derrière la richissime et charismatique femme d’affaire espagnole Alicia Koplowitz se cache une véritable altruiste et amoureuse de l’art.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en me rendant à cette exposition « de Zurbaràn à Rothko » (il est difficile de faire plus éloigné comme style pictural) mais je reconnais avoir été bluffée.

Le parcours réunit 52 œuvres d’exceptions (des peintures aux sculptures) et retrace les émotions esthétiques d’une femme qui offre pour la toute première fois au public la possibilité d’entrer dans son intimité la plus profonde à travers trente ans de collection. Puisque chaque œuvre acquise est le reflet d’une émotion, de moments de vie et des passions de la collectionneuse.

La visite est belle et enivrante. Les œuvres y sont exposées sur fond gris pâle que des citations d’artistes en lettres dorées viennent sublimer.

On y trouve de véritables joyaux classiques, modernes et contemporains avec une prédilection pour la femme.                   La sculpture Daphné, de Julio Gonzalès, entre cubisme et surréalisme est fascinante.                                                                 La Rousse au pendentif de Modigliani, hanté par un désir de beauté suprême, évoque beaucoup de sérénité.

Les époques et courants s’entremêlent habillement. Picasso, Van Gogh, Goya, Gauguin, Giacometti, Gris, Tiepolo et bien plus encore ont une place tout à fait légitime au cœur de ce lieu à la fois empreint d’histoire, majestueux et aux murs végétaux luxuriants dans lequel on se plait à flâner.

Ouverte depuis le 3 mars, vous avez jusqu’au 10 juillet pour vous y rendre.

La reco : prendre ses billets coupe file en amont sur le net, hyper pratique quand on voit la queue à l’extérieur du musée.

« D’un œil observer le monde extérieur, de l’autre, regarder au fond de soi-même » – Modigliani –

Love

C.

Exposition collection Alicia Koplowitz Musée Jacquemart-AndréExposition collection Alicia Koplowitz Musée Jacquemart-AndréExposition collection Alicia Koplowitz Musée Jacquemart-AndréExposition collection Alicia Koplowitz Musée Jacquemart-AndréExposition collection Alicia Koplowitz Musée Jacquemart-AndréExposition collection Alicia Koplowitz Musée Jacquemart-André

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *