Le Petit Commines, l’exquise adresse du haut marais

Restaurant le Petit Commines

Jeudi soir je poussais la porte du Petit Commines, une jeune adresse située entre la rue Oberkampf et la rue du Temple. On est séduit au premier regard par la devanture noire toute mignonne dans le style ancien bistro, le cadre intimiste de pierres et cave à vin apparentes, et l’accueil bienveillant qui laissent présager une belle soirée…

Le service est sur-mesure et passionné. L’on sent que chaque gourmet assis en salle mérite toute leur attention. Les plats de l’ardoise sont décrits avec beaucoup d’ardeur, alors on ouvre grand les oreilles pour écouter la mélodie des noms de tels ou tels aliments qui défilent et l’on écarquille les yeux, songeur, en se demandant quel plat choisir plutôt qu’un autre. On s’esclaffe, aussi, lorsque l’on vous propose quelques challenges comme celui de manger les escargots en entier avec leurs coquilles (cap ou pas cap ?) .

Les assiettes sont parfaitement proportionnées et toutes servies avec trois accompagnements à partager : des frites croustillantes et moelleuses à souhait (on en reprend oui oui!), une purée de carotte-clémentine étonnante de saveur, et des épinards frais délicieux. TOUT sans exception est fait maison dans le restaurant de Flavien (en cuisine) et de Mathieu (en salle).

Je me régale de la mise en bouche au dessert. Les poissons et viandes fondent sous la fourchette et dans la bouche. La brioche perdue que je choisis par pure gourmandise est sans doute la meilleure que je n’ai jamais dégustée. Même le pain de sésame et pavot est réalisé en cuisine. Et qu’est-ce qu’il est bon ! Mais le voyage gustatif ne s’arrête pas là. Keivan, qui remplace Mathieu ce soir-là, est à l’écoute de vos moindres désirs et oriente vos choix de vins avec brio, comme un parfum réalisé sur mesure, il trouve le vin adapté à votre goût, à votre personnalité et à votre plat. Aucune déception possible, on s’adresse à un expert.

Le Petit Commines c’est l’amour avec un grand A ! D’ailleurs l’amour, c’est un peu leur maître mot. L’amour des ingrédients, l’amour de la gastronomie, l’amour du bon vin, l’amour du partage… J’ai voulu poser quelques questions à ceux qui se sont gaiement baptisés les « Papounets » :

Je sais que vous êtes tous les deux passés par les plus grandes tables étoilées françaises en cuisine comme au service, alors à quel moment cette rencontre a eu lieu et quel a été l’élément déclencheur pour vous lancer dans l’aventure de la restauration ?

La rencontre s’est faite autour d’une passion commune, MANGER . Nous nous sommes rencontrés grâce à la tante de mon épouse dont Flavien a été le sous chef et c’est là que nous avons décidé de nous associer.

Je me suis demandé la signification des « Papounets » du Petit Commines, qu’est ce que cela veut dire pour vous?

Les Papounets: c’est comme ça que j’appelle mon grand père. C’est un hommage à nos anciens et à la façon dont ils faisaient les choses… Tout eux même, le pain, les fonds de tarte et les sauces. Et c’est ce que nous proposons au restaurant.

Votre cuisine en quelques mots ?

Authenticité, générosité, savoir-faire, humilité.

Votre plus grande fierté ?

Le plat végétarien créé autour du choux avec 5 types de cuissons et de choux différents.

Vos projets pour l’avenir ?

Continuer notre travail dans l’humilité et la patience des choses bien faites.

Pour les trouver : ouverts tous les soirs et le dimanche midi

16 Rue Commines, 75003 Paris

01 42 74 57 09

Leur Facebook

Leur Instagram

Et leur site internet

Love,

C.

Restaurant le Petit ComminesRestaurant le Petit ComminesRestaurant le Petit ComminesRestaurant le Petit ComminesRestaurant le Petit ComminesRestaurant le Petit ComminesRestaurant le Petit ComminesRestaurant le Petit Commines

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *