Runners un jour, runners toujours !

Comment se motiver à courir lorsque le thermomètre indique -5°C ou encore plus bas ? Que la France entière parle d’une vague de froid et de neige ? Que personne n’ose sortir de chez soi à moins de se retrouver sur une terrasse de bar chauffée à 40°C ? (Totalement anti écolo mais merci de sauver notre vie sociale)

Un seul mot : la M.O.T.I.V.A.T.I.O.N

Comme j’ai tendance à procrastiner sur les runnings ces derniers temps (alors que j’adore, mais j’adore ça depuis plusieurs années), voici la liste passé/présent/futur pour se (re)motiver malgré soi :

PENSEZ PASSÉ #culpablité

Ne pas oublier les festins pantagruéliques, gras et si peu digestes des fêtes de noël et du nouvel an. Hélas, il ne s’agit pas seulement d’un festin, mais bien de 4 minimum : 24 soir, 25 midi, 31 soir, 1er midi. Et pour ceux et celles qui ont eu la chance de prendre quelques jours de vacances, il ne vaut mieux pas comptabiliser !

Il est si facile de se laisser tenter et de mettre de côté sa rigueur… Alors culpabilisons un petit peu, arrêtons de cacher ce petit bourrelet disgracieux derrière maintes et maintes couches de fringues. On enfile une tenue de run hivernale en protégeant bien les extrémités de son corps (doigts, oreilles, nez) et on se remue !

PENSEZ PRÉSENT #dopamine

Les accros du run se reconnaîtront, mais pourquoi aimons-nous tant ce sport qui (souvenez-vous lorsque tout a commencé) n’a dans les faits rien de très excitant. C’est parce ce qu’il stimule la production d’hormones du plaisir (dopamine) et que post run, un sentiment de bien-être incompréhensible s’installe en vous, une sorte d’euphorie.

Plaisir – bien-être – euphorie là tout de suite ne valent-il pas la peine de braver la grisaille et le froid ?

PENSEZ FUTUR #lebikiniestmonami

La vie est une vaste répétition, et l’été arrivera bien plus vite que l’on ne peut l’imaginer. Qui ne s’est pas dit cette année, « Noël ? déjà ??? ». Qui ne dira pas « maillot de bain, plage ? déjà ??? » alors on se motive, on pense aux quelques kilos que l’on s’était déjà promis de perdre il y a quelques semaines déjà… et on fonce ! Pas question de rester enroulé dans sa serviette sur la plage cet été. On assume son corps, on assume ses formes, mais bye bye le gras !

Bon run my dears ! 🙂

Love

C.

Ps: summer I miss You….

photo run été      VS       run-neige

You may also like

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *