Escapade: Marrakech et le désert d’Agafay

escapade à Marrakech

C’est presque à la dernière minute que la destination Marrakech s’est présentée pour une immersion de plusieurs jours au cœur de l’effervescent Maroc. Du havre de paix d’un des plus beaux hôtels de la ville, à la rencontre de berbères perdus dans le désert. Des restaurants au détour d’une ruelle de souks, aux établissements de fête de la jeunesse dorée marocaine. Je vous livre ma recette du voyage parfait.

N°1 : Choisir un point de chute agréable, ici, l’hôtel Selman Marrakech

Sorti de terre en 2012, cet hôtel de 55 chambres et suites se situe au cœur d’un parc de plusieurs hectares et accueille le plus beau haras du Maroc composé de deux écuries de purs sangs arabes. Du luxe oui mais abordable puisque l’hôtel, déserté des touristes en cette période de grosse chaleur (45 degrés tous les jours), offre des tarifs plus qu’alléchants. Le service est digne des plus grands palaces français. Pas moins de 120 membres du personnel s’appliquent à rendre votre séjour inoubliable. La piscine de l’établissement est majestueuse. Elle s’étend sur 80 mètres de long et est bordée de palmiers, d’oliviers, de fleurs et de lits à baldaquins pour se prélasser à tout moment de la journée. Le restaurant pour les déjeuner en bord de piscine est délicieux (mais plutôt européen), celui du soir est tout aussi bon mais cette fois-ci avec une carte constituée essentiellement de saveurs marocaines. Le spa est immense et propose une salle de sport à la pointe de la technologie (vous y trouvez par exemple des machines de power plate !), un hammam, un sauna, des piscines intérieures de jets, des bains à remous, des piscines extérieures, des thés à discrétion dans une atmosphère baignée de calme et de sérénité.

Il y a dans cet hôtel 2 bons plans :

Premier bon plan : Marrakech est vide en juillet, les hôtels cassent les prix et les touristes se font rares, c’est donc une destination parfaite en cette période si vous ne souhaitez pas partager vos vacances avec 20 touristes au mètre carré.

Deuxième bon plan : l’hôtel Selman propose un formule « Chillin’Pass » qui vous permet pour moins de 70€ de passer la journée dans un bed en bord de piscine avec cocktail de bienvenu, rafraichissements et déjeuner à la carte, de 9h à 19h30.

N°2 : Dégoter des restaurants hors du commun

La trouvaille du séjour, c’est le No Mad, un restaurant en plein cœur de la Medina. Pour le trouver, il faut s’engouffrer dans les souks bouillonnants, passer par un dédale de rues aux mille et unes couleurs, pleines de babouches, de tapis, de grands morceaux de bœufs suspendus en l’air (on se demande bien d’ailleurs comment nos petits intestins d’européens pourraient s’en sortir indemnes après en avoir ingéré), de plantes médicinales dans ces échoppes « d’herboristes », les savons noirs et huiles d’argan… un voyage en orient ! Puis, c’est dans derrière une petite porte, après avoir traversé la place du marché des épices, que se trouve l’étonnant No Mad. Il propose une cuisine marocaine revisitée et sans gluten. Non non vous ne rêvez pas, le couscous est gluten free, les pains sont gluten free. Les jus sont detox, les plats copieux mais pas trop, et le rooftop avec vue sur la medina incroyable ! Les prix sont doux, vous pouvez aisément réserver pour de grandes tablées, en somme, c’est un endroit idéal pour une pause déjeuner !

Mon coup de cœur du soir, c’est le fameux Comptoir Darna, bien connu des amoureux de la fête locale et des globe-trotteurs, ce lieu est l’expression même du « tout interdit ». Tout y est faste, luxure et exubérance. Ne pensez pas y entrer pour passer une soirée toute en douceur. Vous dinez, certes, mais à partir de 21h une kyrielle de danseuses du ventre dénudées et parées de costumes scintillants se succèdent au milieu des clients ébahis et se dandinent tout en sensualité sur des musiques Orientale/Techno entêtantes. Pour un diner romantique, s’abstenir ! C’est un lieu qui est idéal entre copains, l’ambiance monte d’heure en heure, les assiettes du diner ont laissé place aux gigantesques chichas. Des danseurs aux maquillages farfelus dansent dans les airs, les musiciens sont maintenant sur le bar, les cocktails coulent à flot, on est dans le noir total éclairé par la seule lumière des bougies. L’ambiance est aussi enfumée que parfumée, l’on devient nous même les protagonistes de ce spectacle ensorcelant. On quitte les lieux sur un « waou », et l’on se félicite d’avoir pris avec soi sa petite boite de doliprane 1000 pour anticiper le réveil du lendemain.

N°3 : Prévoir des activités, en immersion totale dans les terres Marocaines

C’est un des temps forts du séjour, je tenais absolument à trouver une activité qui sorte des sentiers battus, et j’ai trouvé l’organisme « Dunes et Déserts » qui propose une multitude d’activités pour les groupes, les familles, les duos, il y en a pour tous les goûts. Du paddle, des excursions de quad, des ballades en dromadaire, et des journées entières en 4×4 accompagnée d’un guide qui vous emmène dans le désert d’Agafay par les dunes, les petits chemins sinueux et les étendues de roches à perte de vue. C’est cette dernière activité que j’ai réalisée et c’est époustouflant. D’abord pour la beauté des paysages, cette aridité, ces couleurs ocres, la terre qui ne fait plus qu’un avec le ciel. Vous roulez pendant des heures et vous arrêtez là où vous le souhaitez pour découvrir des tentes de nomades, des oasis perdues dans le désert, des bergers accompagnés de leurs chèvres qui sortent de nulle part. C’est juste fou. Et puis vous continuez votre route jusqu’à la maison de Saida, une jeune berbère féministe de 27 ans qui vous accueille dans son foyer. Une maison construite de pierre et de feuillage dans laquelle réside 3 générations. C’est ainsi que cela fonctionne dans les villages du Maroc, les plus jeunes s’occupent des plus âgés. Saida est un bout de femme surprenante, à la fois traditionaliste mais en décalage total, elle utilise Facebook depuis que l’électricité a été installée (2006 : pourrait-on imaginer vivre sans ?), elle souhaite se marier à un homme de la ville et non à un berger de la montagne, elle apprend l’anglais et le français dans sa chambre tous les soirs avec des livres de grammaires et des dictionnaires. C’est épatant. Après vous avoir fait découvrir ses terres, elle vous invite à sa table. Sa petite sœur cuisine avec passion des plats constitués des récoltes du jardin, c’est exquis, beau, et ça vous remet les pieds sur terre.

Le reste du séjour n’a été que découvertes de petits endroits perdus et tradis, de la farniente, des apéros-piscine, de la lecture… de la déconnexion totale !

Bonnes vacances à tous !

Love

C.

escapade à Marrakech escapade à Marrakech escapade à Marrakech escapade à Marrakech escapade à Marrakechescapade à Marrakech escapade à Marrakech escapade à Marrakech escapade à Marrakech escapade à Marrakech escapade à Marrakech escapade à Marrakech escapade à Marrakech

Continue Reading